RIP WORLD HEROES
14.08.2013•9.03.2014

Partagez | .
 

 Une similitude incontestable [PV:irina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Upper East Side

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

Upper East Side
► Mensonges : 89
► Date d'arrivée : 07/09/2013

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Une similitude incontestable [PV:irina]   Mar 4 Mar - 19:00

J’avais décidé de partir explorer la forêt pas loin de la maison d’Alice depuis cinq jours. Depuis ces fameux cinq jours, j’étais inexorablement perdu sans vraiment savoir par où j’étais venu ni comment retrouver mon chemin. Concrètement, ça craint. Je n’ai franchement pas le sens de l’orientation là. D’habitude je n’ai aucun problème, mais il faut croire que là c’était une forêt maudite ou un truc dans le genre. Je soupirais de lassitude n’aimant pas rester trop longtemps dans un endroit aussi désert. J’aimais la solitude, mais pas encore à ce point-là. Depuis cinq jours, j’étais seul et m’ayant habitué à vivre avec Alice. Même si elle vivait à vive allure, je sentais sa présence et ça me rassurait.

D’ailleurs maintenant que j’étais en train de réfléchir à tout ça, je sentais une nouvelle présence proche de moi. Une présence non humaine. Plus bestiale, mais pas forcément mauvaise pour autant. Étais-ce un animal ? Je n’en savais rien, mais je pris mon mal en patience pour qu’il se montre. Vu qu’il commençait à faire nuit, je pris l’initiative d’aller chercher du bois avant qu’il ne fasse trop nuit. Il fallait bien que je fasse un feu, car je n’étais pas encore capable de voir dans le noir comme Alice. Je fis donc mon feu tranquillement en attendant de voir si la personne que je ressentais allait finalement se montrer à moi.

J’entendis plusieurs fois le bruit des fourrés, mais toujours personne en vue. Ce qui était sûr c’est que cette personne aimait se faire désirer. Je souriais en me demandant bien sur qui ou quoi j’allais tomber. Il faut dire que ce monde était rempli de bien plus de surprises qu’on ne pourrait le croire alors je pouvais m’attendre à tout et à n’importe quoi. Un alien, une poule qui parle et j’en passe. Au bout d’un moment je fini quand même par ouvrir la bouche histoire de faire savoir que je l’avais repéré.

Ce n’est pas très gentil de m’espionner comme ça. Si tu veux quelque chose montre toi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

► Mensonges : 37
► Date d'arrivée : 19/02/2014
Localisation : La où tu ne me trouvera pas mais ou moi je te trouverais

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une similitude incontestable [PV:irina]   Mar 4 Mar - 20:17

Faisant mon petit trajet habituel dans ma foret, je rechercher ma proie, un renard qui pesait le poids d’un canard obèse. Je traquais celui-ci au travers des arbustes jusque trouvai sont terrier, cacher dans les feuilles vertes d’un vieux buisson. Je n’y mis pas ma truffe risquant de me prendre un coup de griffe de ce dernier, je me mis à creuser autour pour agrandir le trou de façon a ce que je puisse m’infiltrè chez lui.
J’avais les crocs, quand je l’aperçu enfin j’émis quelques grognements en sont encontre, avant en un coup de patte l’envoyer  au pays de Morphée. Je le déchiquetai ne laissant que sa carcasse vide gisante au sol. L’ont pouvait apercevoir sur mon pelage quelques traces de sang, et j’en suis certaine, je devais en avoir aussi pleins le museau.

Je me suis alors allonger le long d’un grand arbre et voulue entreprendre de retirer le rouge de ma fourrure blanche, quand je sentis une odeur qui m’était inconnue un humain, en pleins cœur de cette foret alors que le nuit approchée, aurais-je de la chance pour la suite de mon repas ? A en croire cette nuance différente des autres humains que j’avais déjà croisée, je dirais que celui-ci a quelque chose de spécial. Je me mis alors à l’observer à l’écart de sa vue, le suivant et constatant qu’il tournait en round, était-il vraiment perdu ? Je commençais à le penser et si il était venue pour faire du camping, il avait du oublier ces outils de parfait scout chez lui. Quand il cessa enfin d’aller et venir sur ces pas, il se mit à dévastait ma foret pour ce faire un feu au prés du quel il s’installa.

Il restait immobile regardant les flammes, avec un sourire étrange sur sont visage. Les humains étaient des créatures des plus étranges, dans une forêt inconnue, la seule chose qui leurs viennent a l’esprit et de planter un campement avec un grand feu au milieu, pour bien ce faire voire et dire au animaux qui habitent la forêt « Buffet gratuit ». Etrange. Aucun instinct de survie. Mais ce qui me surpris le plus c’est quand il ce mit a parlait, j’en fis même quelques pas en arrière.

Ce n’est pas très gentil de m’espionner comme ça. Si tu veux quelque chose montre toi.

Espionner ? Non, ce n’était pas vraiment le mot que j’aurais choisis. La curiosité m’avait poussé à observais cette étrange créature, je n’en attendais rien, appart peut être de la viande de sont corps. Il me disait que je n’étais pas gentille alors il n’avait encore rien vue.

Je sortie des fourrés, tout crocs dehors, prête à bondir. Les poils de mon dos étaient tous hérissés le long de mon dos  et mes griffes ressortaient de mes pattes, ce plantant dans la terre. Non je n’avais pas choisis la façon la plus aimable de me présenté a cet humain. Je m’approchais de lui lentement et me mis à lui tourner autour guettant ces moindres mouvement.


- Je n’espionne pas. Et je ne souhaite rien appart te dévoré. Avais-je dit menaçante.
Revenir en haut Aller en bas
Upper East Side

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

Upper East Side
► Mensonges : 89
► Date d'arrivée : 07/09/2013

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une similitude incontestable [PV:irina]   Mar 4 Mar - 21:28

Durant tout le temps où j’attendis que la personne en question se montre, j’étais serein n’ayant absolument pas peur de ce qui pourrait bien sortir de ces buissons. En même temps, quand on a des pouvoirs comme les miens on ne craint plus la mort. Je dirais même que dans certains moments on aimerait pouvoir mourir tranquille. Cependant, ce n’était pas aussi simple. Quand je vis enfin apparaître celui qui me guettait depuis un bon moment déjà, je ne fus pas plus surpris que ça. En fait, j’étais même déçu que ce ne soit qu’un loup. Bon, il était blanc et très beau, mais i n’avait rien de bien spécial apparemment. Il avait juste l’air sur le point de me sauter à la gueule, car il avait la dalle.

Qu’il essaye de me bouffer pour voir il comprendrait vite sa douleur le clébard. Il avait beau avoir des crocs et des griffes, moi j’avais la régénération instantanée et des griffes bien plus longues et dures que les siennes, il n’aurait aucune chance. Enfin sur le coup je dis il, mais si ça se trouve c’est une femelle. Je ne vais pas aller voir pour le confirmer cependant. Bref, je détournais le regard désintéressé par cette apparition décevante qui malgré tout ne le resta pas longtemps quand j’entendis une voix pénétrée la nuit.

Le loup avait parlé je l’aurais juré sur la tête de n’importe qui. Sa voix était d’ailleurs davantage féminine que masculine d’où le fait que je m’étais bel et bien trompé sur le sexe de l’animal. Cependant, il y avait déjà plus urgent. Si je ne retournais pas la chose à mon avantage elle allait me sauter dessus et franchement vu la curiosité qui était en train de me démanger ce serait dommage qu’elle finisse en pièce. Il fallait que je la rassure. Que je lui fasse comprendre que je ne lui ferais rien, mais quand même temps ça ne servirait à rien qu’elle m’attaque. En même temps de un je ne devais pas être très comestible vu que mon corps était à moitié métallique et ensuite, car on pouvait devenir ami.

Cela me servirait bien un ami pour pouvoir me retrouver dans cette fichue forêt, car là sincèrement j’étais parti pour errer durant quelques semaines voir quelques mois. Je ne savais même pas si Alice s’inquiétait. Il faut dire que pour elle des semaines voir des mois ce n’était rien vu tout ce qu’elle avait vécue jusque-là. Je pourrais dire pareil pour moi, cependant depuis qu’on était plus ou moins ensemble j’accordais bien plus de valeur à la vie et donc au temps qui passait. Donc ce serait cool si j’avais un guide pour traverser cette forêt et rejoindre mon nid douillet. Je pris le temps de me lever avec les mains bien haut pour lui faire comprendre que je n’étais pas armé. Je voulais être sympathique, mais en même temps je ne pouvais pas ne pas répondre un minimum à sa provocation.

Alors tu peux rentrer chez toi, je ne suis pas comestible. Et tu peux toujours me sauter dessus, mais tu risques de t’en mordre les doigts mon cher loup.

Comme pour appuyer mes dires je fis sortir mes griffes de mes jointures, montrant que moi aussi je pouvais devenir dangereux si on venait me faire chier.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

► Mensonges : 37
► Date d'arrivée : 19/02/2014
Localisation : La où tu ne me trouvera pas mais ou moi je te trouverais

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une similitude incontestable [PV:irina]   Mar 4 Mar - 22:18

Il restait tout de même un long moment silencieux, comme ci rien dans la situation présente ne l’inquiété, comme si bien au contraire la l’amusé, une blague que seul lui pouvait comprendre. Il ne ce doutait surement pas que je n’étais pas un loup ordinaire.

Alors tu peux rentrer chez toi, je ne suis pas comestible. Et tu peux toujours me sauter dessus, mais tu risques de t’en mordre les doigts mon cher loup.

Comme pour me prouvais ces mots, il sortit des griffes de métal de chacune de ces mains, je me stoppais deux petites secondes admirative de ce qui venait de sortir de sont corps, ces  griffes étaient géniales. La jalousie était le sentiment que je ressentais, en comparaison les miennes me semblaient  si ridicules.

-Contrairement à toi, je suis chez moi ici, et si l’on m’avait donné un dollar à chaque fois que j’ai entendue « je ne suis pas comestible »  je pense que je serais milliardaire.

Mais tout de fois je ne m’y risquerais pas pour le moment, ne voulant pas finir en décoration. Je m’assis alors en n’opposant plus aucune marque d’agressivité face à lui. Non, je ne m’étais pas agenouillée face à l’ennemi, juste je reprenais en compte les éléments de la situation.

-Bien alors je ne te mangerais peut être pas, si tu contiens ces choses en toi, je risquerais d’être empoisonnée par la rouille de ton corps.

Je me mis a observait ce qui ce trouver en face de moi, j’avais vue différentes créatures durant tout mes voyages mes jamais d’aussi modifier, à la première impression celui-ci semblait normal, bien qu’il est une odeur particulière, mais après observation je pouvais constater que son corps semblait plus robuste que celui de l’espèce type. Peut être que si il n’as pas peur d’un loup c’est que d’autre parties de lui son de cette alliage spécial ? Je ne lui poserais surement pas la question.

Nous restions la lui et moi à s’observaient en silence, avec des questions sourdes ne sortant pas de nos bouches.  Je ne savais plus vraiment quoi faire maintenant  que j’étais ici, moi j’aime bien observer de loin sans pour autant interagir avec l’individu. C’est pourquoi je me remis sur mes quatre pattes.

-Un conseil, éteint ton feu si tu souhaite resté en vie pour cette nuit, il y a pire que les loups dans cette forêt, et ce ne sont pas tes griffes qui les arrêterons.
Revenir en haut Aller en bas
Upper East Side

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

Upper East Side
► Mensonges : 89
► Date d'arrivée : 07/09/2013

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une similitude incontestable [PV:irina]   Dim 9 Mar - 9:41

Eh bien à première vue elle croisait bien plus de gens que ce que je pensais vu ses dires. De là à être milliardaire c’était plutôt impressionnant. D’un autre côté personne n’aimait se faire bouffer par un loup donc forcément personne n’allait lui dire ouvertement, yo je suis comestible sers toi ! Je rigolais à cette pensée, il était clair qu’on ne devait pas lui dire ça souvent. Bref, quand elle vit mes griffes je vis une lueur étrange parcourir son regard avant qu’elle ne s’allonge. Elle n’avait plus l’air d’avoir envie de me sauter dessus au contraire elle avait l’air d’être curieuse à présent. Il était facilement envisageable qu’elle n’ait jamais vu un homme aussi bizarre que moi. Des mutants il y en a certes plein, mais nous sommes tous différents alors difficile d’en rencontrer un qui me ressemble niveau pouvoir. Si c’était le cas il serait sûrement aussi emmerdé que moi par ces griffes indestructibles.

Au moins, les griffes du loup n’étaient pas énormes. J’aurais préféré en avoir des comme lui c’était moins encombrant, enfin des comme elle. Fallait pas que j’oublie que c’était une femelle...Apparemment, elle c’était résolue pour le moment à ne pas me manger. Elle faisait bien, car vu la tonne de métal que j’avais dans le corps, elle n’aurait pas grand-chose à manger au final.

Tu as raison vaut mieux que t’évite à moins que tu fasses un régime au métal. Mon squelette est enduis de la même matière que mes griffes alors t’aurais pas grand-chose à bouffer.

On resta là à s’observer durant un long moment. Un silence s’installa, mais bizarrement il n’était pas pesant ou autre. Il était curieux. On se demandait sûrement chacun de notre côté si l’autre n’avait pas d’autres secrets à cacher. Ce silence fut tout de même brisé par la louve qui finit par se relever et me mettre en garde. Y avait quoi dans cette forêt exactement ? Et pis pourquoi elle s’inquiétait pour moi alors qu’il y avait à peine deux minutes elle voulait me bouffer ? Elle n’était vraiment pas simple à comprendre celle-là, c’était bien une femme.

Que devrais-je craindre de cette forêt ? Et puis je ne vois pas pourquoi tu me mets en garde, tu voulais me manger il y a à peine cinq minutes. Ce n’est pas commun pour un loup de s’inquiéter pour un humain. Je ne pensais pas que tu étais du genre sentimental vu ta première réaction.

De la provocation ? Si peu…D’un autre côté c’était nul d’être seul en pleine forêt alors pourquoi ne pas la taquiner un peu tant qu’elle était là ? Oui je sais vous allez me dire que je joue avec ma vie, mais bon d’un autre côté, je n’avais jamais eu peur de mourir alors ce n’était pas aujourd’hui que ça allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas



Je te vois
et tu me fais bien rire:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une similitude incontestable [PV:irina]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une similitude incontestable [PV:irina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prélude saison 2 ♣ Irina, Candice &. Robyn
» Miranda Kerr vs Irina Shayk
» Aragorn et Perceval
» Religion dans le SDA
» [Morts-vivants] Les équarisseurs d’Irina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Para-Earth :: Le jeu :: Uptown :: Upper East Side-
VOTEZ POUR WH

www. Top Obsesssion27
www. Top site Perfect
www. Top site Rpg
www.Top Korben
www. Top Vulnera Samento
www. Top Once Upon a Curse
www.Top forum rpg
www. Top 50 Fantastique
www. Top 10 Rpg Fantastique
www. Pancake's Topsite
www. Top Everything's
www. Top Closer to the Edge