RIP WORLD HEROES
14.08.2013•9.03.2014

Partagez | .
 

 [1.1] Dans les bas-fonds de New York...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

► Mensonges : 9
► Date d'arrivée : 14/08/2013

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   Ven 14 Fév - 21:56


     
Dans les bas-fonds de New York

     
« Intrigue de la Reine Blanche - 1.1 »

     

     

   
   
Il était une fois une société tenue d'une main de fer par une jeune femme à l'apparence d'une adolescente. Croyez le ou non, cette demoiselle était en réalité la déesse créatrice de Para-Earth, cette planète étrange où les gens devaient respecter un certain équilibre entre le bien et le mal. Aphraël - car c'est son nom - se trouvait justement dans son bureau, face à quatre personnes qui semblaient un peu mal à l'aise.

- Bienvenue à tous et à toutes.

La jeune fille poussa vers eux une photographie, celle que tout le monde connaissait, car il faisait la une des journaux depuis quelques temps. Les arrivées de personnages étranges étaient légions sur Para-Earth, car le Passeur faisait en sorte que le bien et le mal soit en équilibre constant, et pour ça, il fallait de nouvelles têtes. Mais, cette arrivée là, elle n'avait pas été prévue. Il s'agissait d'Alfred Bilfoster, un jeune homme qui n'avait pas réellement choisi de venir par ici, contrairement à tous les autres. Immédiatement, il avait été jeté sous les projecteurs, car c'était une première. Le Passeur s'était-il trompé pour la première fois ? C'était la question qui était sur toutes les lèvres.

Mais, désormais, Alfred avait disparut, et il était impossible que le Passeur l'ai renvoyé chez lui. Ce type de passage n'était à l'heure actuelle pas possible. On l'avait donc enlevé. Et, c'était pour le retrouver que cette équipe avait été construite.

- Il y a une rumeur dans le Bronx sur un groupe associé à la Reine Blanche qui détiendrait Alfred. Je vous demande de vous rendre sur place pour aller voir.

Après que tout le monde ait accepté, la demoiselle leur a confié une vieille voiture branlante qui passerait inaperçue dans les bas fonds de ce quartier dangereux. Elle leur donna aussi l'adresse de cette supposée bande, un vieil immeuble branlant en apparence, mais tenu d'une main de fer par les hommes de la Reine Blanche.

- Attention à ne pas vous faire blesser. Je n'ai pas envie de payer des factures d'hôpital exorbitantes.

Citation :
Ordre de passage : Mary-Margaret, Wolverine, Alice, Gaby.
Vous avez une semaine pour répondre, sans quoi votre tour est passé.
Le PNJ passera pour réguler la quête après le passage de Gaby.
Votre mission pour ce tour : entrer dans le bâtiment sans vous faire voir par les gardes.[/b]
       
     


     
Fiche par Crack. pour World Heroes exclusivement.

     
Revenir en haut Aller en bas
.Fondatrice.

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

.Fondatrice.
► Mensonges : 245
► Age : 26
► Date d'arrivée : 29/09/2012

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur http://wheroes.lebonforum.com

MessageSujet: Re: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   Sam 15 Fév - 12:35

Dans les journaux ont avaient parlé de l'enlèvement d'Alfred Bilfoster, un jeune homme que je n'avais jamais rencontré mais, qui avait réussi à passer dans notre monde par simple erreur. Un abruti à Para-Earth alors? En tout cas, il était apparemment suffisamment intéressant pour la Reine Blanche s'empare de lui. Ce qui était fâcheux puisqu'à la base, nous croyait tous qu'il était tout simplement normal et qu'on lui ficherait la paix... La reine Blanche avait sans doute penser à quelques chose pour le kidnapper et en faire je ne sais quoi. Nous allions en avoir le coeur net, si toute fois il était bien retenu prisonnier par elle et dans le bâtiment qu'Aphraël nous avait indiqué. Rien était sur finalement, tant que nous y serions pas, nous ne pouvions pas le savoir avec certitude.
Le Wolverine que j'avais rencontré plus tôt était là, je ne savais pas encore s'il serait vraiment de notre coté ou non, il avait l'air d'avoir un tempérament difficile. La jeune femme se tenant à coté de lui, avait l'air d'un cadavre ambulant, une vampire surement... Et l'autre, j'en avait aucune idée de qui c'était et ce qu'elle était: Humaine peut être tout simplement? Ses yeux n'avaient pas une couleur commune, des lentilles peut être? Je n'étais pas là pour fixer les gens, m'intéressait vraiment à eux. J'étais là pour retrouver ce pauvre homme retenu prisonnier.
J'ai pris une profonde inspiration et je me suis lancé pour entamer la discussion :
« Bon, avez vous des idées pour que l'on ne se fasse pas repérer? Qui sont ces gardes d'abord? Là pour protéger la Reine d'accord, mais ils peuvent très bien être assez cons pour se faire attirer loin de la porte? »
Je réfléchissais, nous n'étions pas encore parti pour le bâtiment, nous avions un peu de temps avant de se lancer parce qu'on ne devait pas se lancer tête baissée. Je n'avais pas assez de pouvoirs pour charmer façon sorcière, Régina aurait bien été utile sur ce coup mais, elle n'avait pas pu venir et puis, elle n'avait pas eu envie surtout.
Je me suis concentré sur ma main gauche, Régina m'avait entraîné à créer une boule de feu dans ma main. Il était peut être possible que je leur fasse croire à un incendie ?
« Je peux créer une diversion avec le feu, peut être? »

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

RIP WORLD HEROES
14.08.2013•9.03.2014
Revenir en haut Aller en bas
Upper East Side

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

Upper East Side
► Mensonges : 89
► Date d'arrivée : 07/09/2013

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   Dim 16 Fév - 9:26

J’étais maintenant au bureau d’une certaine Aphraël. Qu’est-ce que je faisais là ? Ben en définitive rien de bien spécial. J’avais juste accepté d’aider Alice. Je ne faisais pas ça pour ce mec, car je n’en avais un peu rien à faire de lui, mais bon. Cette enquête si on peut dire ça comme ça allait me faire passer le temps. Nous étions quatre sur l’affaire au total. Moi, ma belle Alice, une autre femme qui avait l’air bizarre et celle que j’avais rencontré après mon combat contre le fléau. Mary quelque chose. Son nom était à coucher dehors avec un billet de logement…Bref, nous devions donc retrouver un mec qui n’avait apparemment pas sa place dans ce monde et qui du coup s’était fait enlevé.

La gamine qui était en fait une sorte de déesse, nous expliqua brièvement la situation et nous dit ce que nous avions à faire. Elle nous indiqua un bâtiment dans lequel nous devons nous infiltrer pour voir si l’autre gamin était à l’intérieur. Après ce n’était que des rumeurs si ça se trouve il n’était même pas là au final. Mais on devait s’en assurer en ça en toute discrétion. Super ! C’était vachement mon genre d’être discret…Il était clair que je serais plus utile si ça tournait au vinaigre. En attendant le silence pesant nous submergeait tous les quatre. J’aimais bien le calme donc ce n’est pas moi que ça allait déranger. Cependant, Mary machin chose finit par briser le silence pour demander l’avis du peuple.

Pour le moment j’étais plutôt d’accord avec bruit ce qu’elle disait, je n’avais certes pas d’idée pour faire ça discrètement, mais il était clair que les abrutis devant la porte se feraient avoir par une diversion. Après il fallait trouver quoi faire. J’aimais bien son idée de boule de feu cependant il y avait un hic. Si le feu prenait trop d’ampleur ce ne serait plus une diversion, mais un accident et la populace finirait pas se pointer. Non le feu n’était pas la bonne solution, même si en tant que gros bourrin de service j’aurais été à fond avec elle. Malheureusement, nous devions la jouer autrement ce soir. Pas que j’en avais grande envie, mais bon on ferait avec. Il y aurait bien un peu d’action avant la fin de cette affaire du moins j’espère histoire que je me défoule un peu.

Donc en réfléchissant bien on devait pouvoir trouver autre chose. Genre une élimination discrète ou alors un bruit aigu venant de l’un des côtés du bâtiment ? Quoique si on les élimine cela pourrait poser problèmes si jamais leurs potes voulaient les joindre et qu’ils ne répondent pas. C’est vraiment chiant quand il faut réfléchir en faire je suis bien meilleur quand il s’agit de foncer dans le tas. Pour commencer valait mieux faire un tour du bâtiment voir s’il n’y avait pas un passage, genre une fenêtre d’ouverte ou une échelle pour s’infiltrer par le toit. Bien sûr je savais qui pourrait le faire vite et en toute discrétion.

Le feu n’est pas une bonne idée cela pourrait vite attirer des gens et on n’a pas besoin de ça. Alice, pourrais-tu s’il te plaît faire vite fait le tour du bâtiment voir s’il n’y aurait pas une échelle ou un autre moyen d’entrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

Fondatrice
► Mensonges : 221
► Date d'arrivée : 20/07/2013

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur http://last-chronicle.forumactif.org

MessageSujet: Re: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   Mar 18 Fév - 22:28

Jeux Dangereux


Je connaissais Aphraël depuis un sacré moment, et j'avais une bonne idée de ce qu'elle allait nous demander. J'étais devenue ces dernier temps son brave petit soldat préféré, celle qu'elle envoyait presque systématiquement en mission. Ma métamorphose de Vampire Scintillant en vampire 'à l'ancienne' était maintenant terminée, et j'avais acquis certaines capacités, en plus de mon don de vision, qui pourrait nous être utiles. Bon, peut être pas en plein jour - il était déjà assez miraculeux que je ne prenne pas feu en plein jour, selon Aphraël - alors nous n'allions pas commencer à chercher la petite bête.
Après l'énoncé de la mission, et l'arrivée devant l'immeuble, je croisais les bras, écoutant mes camarades avant de pousser un soupir.
- Ou, sinon… On sonne.
Vu le regard incrédule des trois autres, ma suggestion n'avait pas fait plus mouche que ça. Je soupirais et les plantais là, traversant la route en moins d'un quart de seconde, avant de poser mon doigt sur la sonnette. La porte s'ouvrit quelques secondes plus tard à la volée, et un malabar m'ouvrit.
- Excusez moi de vous déranger. Je vends des cookies pour le voyage de ma petite sœur, vous en voulez ?
L'homme me regarda, incrédule, et je lançais mon bras vers son visage, l'étalant pour le compte. Je me retournais vers mes camarades, un sourire amusé sur le visage, puis je m'inclinais légèrement avant d'enjamber l'homme et de le tirer vers l'intérieur par les bras.





(c) eylika.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

- La croisée des chemins -
Je ne sais plus ce que je veux, je me suis piégée moi même, je suis perdue entre ici et demain
Revenir en haut Aller en bas
.Fondatrice.

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

.Fondatrice.
► Mensonges : 26
► Age : 19
► Date d'arrivée : 02/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   Sam 22 Fév - 21:44

J'étais là avec les autres pour sauver une personne nommée Alfred, une personne qui avait fait la connaissance de la Reine blanche. Celle qu'il vaut mieux éviter si on veut rester entier, j'ai entendu dire que dans un monde parallèle à Para-Earth : cette jeune femme est toute gentille mais, ici ce n'est vraiment pas ça. En tout cas, je n'ai pas dit le moindre mot que ce soit dans la voiture pour nous rendre à l'adresse ou alors dans la pièce où se trouvait Aphraël.
Quand Mary-Margaret nous a suggéré d'utiliser le feu, je n'étais pas rassurée parce que comme les autres j'avais peur que cela ne prenne trop d'ampleur. Je n'avais pas envie de me retrouver prisonnière par les flammes et ensuite me retrouver dans le commissariat pour justifier ma présence parmi les autres... Dans ce quartier où ne devrions jamais mettre les pieds et en plus, dans un bâtiment où se trouve la Reine Blanche. Elle n'a pas que des ennemis dans ce monde, elle a aussi des alliés notamment là à la porte. Alice est partie tout simplement toquer à la porte pour se présenter et plaquer l'homme à l'aide de sa main. Je n'ai pas attendu plus longtemps pour me frayer un chemin à l'intérieur du bâtiment, je ne savais pas ce que l'on allait trouver ici à part la Reine. Les murs avaient du papier décrépi et l'odeur ne donnait pas envie de rester : une odeur de sale, de vieux. Il était difficile de croire que la Reine se trouvait ici pour Alfred mais, après c'était surement une bonne cachette parce qu'elle aurait été dans ses appartements, ça aurait été trop simple.
« Que faisons nous maintenant? » Je demandais ça à tout le monde mais, Alice était plus près de moi puisque je venais de rentrer et qu'elle était la seule à y être aller en premier.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

► Mensonges : 9
► Date d'arrivée : 14/08/2013

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   Lun 24 Fév - 11:22


     
Dans les bas-fonds de New York

     
« Intrigue de la Reine Blanche - 1.1 »

     

     

   
   
La technique de la vampire fonctionne, et le garde s'écrase contre le sol, avant d'avoir eu le temps de donner l'alerte. Vous entrez donc dans le bâtiment lugubre. Il n'y a pas un bruit, pas un mouvement. Vous avancez lentement jusqu'à vous trouver face à deux escaliers. L'un descend. L'autre monte.

Vous ne savez pas où la Reine Blanche a l'habitude de garder ses prisonniers. L'époque des caves de torture lugubre est révolue depuis un long moment, mais peut être fait-elle dans la tradition ? Peut-être préfère-t-elle la clarté du jour et des baies vitrées du dernier étage ?

Que choisirez vous ?
Citation :
Ordre de passage : Mary-Margaret, Wolverine, Alice, Gaby.
Vous avez une semaine pour répondre, sans quoi votre tour est passé.
Le PNJ passera pour réguler la quête après le passage de Gaby.
Votre mission pour ce tour : décider où aller.[/b]
       
     


     
Fiche par Crack. pour World Heroes exclusivement.

     
Revenir en haut Aller en bas
.Fondatrice.

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

.Fondatrice.
► Mensonges : 245
► Age : 26
► Date d'arrivée : 29/09/2012

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur http://wheroes.lebonforum.com

MessageSujet: Re: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   Mar 4 Mar - 15:51

Ils avaient tous raison, avec le feu nous aurions fait bien trop de dégâts. J'ai donc laissé faire, Alice finit par prendre les choses en main et nous sommes arrivés à entrer, l'homme qui se trouvait à l'entrée était maintenant au sol avant même d'avoir pu émettre un son.
Nous avons terminé par avancer le long du couloir, le bâtiment faisait froid dans le dos et nous étions maintenant devant deux escaliers. J'ai premièrement froncé les sourcils avant de me retourner vers les autres pour voir leur réaction... « Je propose que l'on prenne celui du bas... Je me dit que si elle torture Alfred, les bruits seraient plus étouffés en bas. » Je me suis avancé vers l'escalier menant vers le bas et j'ai descendu deux marches avant de me retourner vers eux pour voir ce qu'ils décidaient de faire. Je me suis dit aussi que nous pouvions nous séparer, je ne savais pas si cela allait être une bonne idée mais, on pouvait toujours faire ça... « On peut aussi faire des groupes et si on entends un des groupes appelés, on accourt ? » Peut être que c'était la pire des solutions puisque certains étaient plus avantagés niveau de la force et que ce diviser n'était peut être pas bon pour certains comme la petite Gaby et moi.
Après, peut être qu'Alice ou Wolverine viendrait avec moi pour visiter la cave mais, rien était certain puisqu'ils étaient visiblement ensemble et qu'ils se sépareraient peut être pas.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

RIP WORLD HEROES
14.08.2013•9.03.2014
Revenir en haut Aller en bas
Upper East Side

avatar


Je te vois
et tu me fais bien rire:

Upper East Side
► Mensonges : 89
► Date d'arrivée : 07/09/2013

Feuille de personnage
Le sac:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   Mar 4 Mar - 17:21

L’idée du fait avait vite était remplacée, vu qu’on était à peu près tous d’accord sur le fait que cela pour vite s’étendre et peut-être nous attirer plus d’ennui que nécessaire. Du coup, je pensais à un autre moyen qui ne plut pas davantage à Alice, car c’était encore trop compliqué. Elle n’écouta pas plus ce que nous avions à dire et fila comme le vent jusqu’à la porte pour faire genre qu’elle vendait des cookies. Que le mec l’ai cru ou non ce n’était pas important, car il était fini à partir du moment où il avait décidé d’ouvrir la porte pour faire son curieux. A peine avait-elle fini sa phrase qu’il se prenait déjà un coup sur la tête pouvant assommer n’importe qui.

Au moins ça c’était fait. Finalement, je préférais de loin sa méthode, c’était rapide et efficace tout en ayant pas besoin d’y réfléchir cent sept ans. Une fois que tout le monde fut rentré je fermais la porte et m’occupais du corps. Je le mis dans un placard qui était dans le coin et pris ensuite le temps de regarder la tête du manoir. Nous avions une nouvelle décision à prendre. Nous devions prendre un des deux escaliers qui se trouvait devant nous. L’un descendait et l’autre montait. L’une de nous ne tarda pas à faire son choix sur l’escalier et j’étais d’accord pour prendre celui-là également.

Monter les étages pour retrouver une personne disparue ce n’était pas forcément l’adroit. En général on le cache le plus bas possible genre dans une cave ou une prison améliorée. Pour moi il était donc normal d’aller voir en bas ce qui se tramait. Comme le proposait Mary, nous pouvions très bien nous séparer en faisant cependant attention à l’équilibrage des forces. Les forts d’un côté et les faibles de l’autre c’était plutôt exclu.

Moi je vais avec Mary, alors soit vous venez également soit vous montez et l’un des groupes rejoint l’autre quand il a fait le tour. Cependant, ça parait plus logique de descendre que de monter.

Si ça se trouve la reine blanche voulait que l’on soit logique et que l’on descende. Ce pouvait donc être un piège. Mas d’un autre côté fallait bien qu’on se décide à prendre un escalier on n’allait pas planter un campement devant eux jusqu’à demain pour se décider. On avait sûrement tous autre chose à faire que de rester trois heures devant deux pauvres escaliers.
Revenir en haut Aller en bas



Je te vois
et tu me fais bien rire:
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1.1] Dans les bas-fonds de New York...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[1.1] Dans les bas-fonds de New York...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et dans les tréfonds, je me morfonds.
» Dans les bas fonds...
» Umbrae - Artiste
» Dans les fins fonds des tréfonds des bas-fonds
» INTRIGUE 1 ☩ L'expédition dans les tréfonds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Para-Earth :: Le jeu :: Autres Arrondissements :: Queens-
VOTEZ POUR WH

www. Top Obsesssion27
www. Top site Perfect
www. Top site Rpg
www.Top Korben
www. Top Vulnera Samento
www. Top Once Upon a Curse
www.Top forum rpg
www. Top 50 Fantastique
www. Top 10 Rpg Fantastique
www. Pancake's Topsite
www. Top Everything's
www. Top Closer to the Edge